Accueil > Économie > Bilan positif pour le CLD des Basques

Bilan positif pour le CLD des Basques

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(M. J.) Le CLD des Basques dresse un bilan positif de ses activités « malgré ces temps de turbulences que nous traversons », a constaté son président Réjean Côté lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme, le 31 mars dernier à Saint-Jean-de-Dieu.

L’année 2014 a été cruciale pour le CLD qui voyait son financement ministériel rétroactivement amputé de 10 % en milieu d’année et subissait une baisse de son budget d’opération,  suite à la signature du Pacte fiscal entre Québec et les municipalités.

Selon des chiffres soumis par le directeur général Marc-Antoine Rioux,  les investissements dans le milieu en 2014 s’élèvent pour une seconde année consécutive à près de l M $. Ces investissements dans la communauté ont généré plus de 8,8 M $. On a noté une hausse de 35 % pour les promoteurs rencontrés, soit 213 clients ; 69 étaient des femmes, 54 des jeunes de moins de 35 ans et 90 des nouveaux clients pour le CLD.

Activités de réseautage et de mentorat, soutien à l’entrepreneuriat et à l’employabilité, économie sociale, agriculture, tourisme, filière biomasse ou  promotion du territoire, autant de dossiers ayant occupé l’équipe du CLD durant la dernière année. « Notre région possède tout ce qu’il faut pour le développement durable de ses communautés », a indiqué Marc-Antoine Rioux qui quitte ses fonctions en juin prochain pour des études en droit, mais promet de revenir dans la région exercer son futur métier de notaire.

Poursuite des activités en 2015

Le mandat du CLD se prolonge jusqu’au 31 décembre 2015 tout comme la continuation des services de première ligne, avec un peu moins d’argent à distribuer en subventions puisque les plafonds d’investissements dans plusieurs volets ont été réduits depuis janvier dernier.

Quel sera l’avenir du CLD ? Ce n’est qu’en 2016 qu’un pacte fiscal pluriannuel définira de quelle manière le développement local sera articulé et financé, permettant alors au CLD et  à la MRC des Basques de mettre en place leurs orientations et leurs priorités.

Le président Réjean Côté s’est dit convaincu que notre région possède tous les atouts pour         « faire grandir les gens qui y habitent (…) Nous aspirons tous à un seul objectif, celui de voir nos entreprises grandir, nos citoyens prospérer et notre région se développer ».

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.