Accueil > Actualités > Besoin de gens pour héberger des personnes vivant avec un handicap

Besoin de gens pour héberger des personnes vivant avec un handicap

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous) Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent lance un appel à tous afin de recruter des ressources de type familial (RTF) pour changer la vie de personnes avec un handicap intellectuel ou physique.

« On recherche des couples ou des familles ayant une résidence pouvant recevoir entre une et neuf personnes. Il y a des programmes permettant d’adapter une résidence aux besoins de la clientèle. Nous sommes là pour accompagner les gens dans leurs démarches. Présentement, nous avons 30 personnes en attente qui demeurent chez des proches en attendant, dont 17 dans La Mitis, La Matapédia et La Matanie. On essaie le plus possible de garder les usagers dans leur MRC. Plusieurs ressources ont abandonné pour la retraite », indique la directrice des programmes en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique, Caroline Gadoury.

Recherche de gens bienveillants

Les personnes intéressées doivent être ouvertes aux différences, faire preuve d’une grande bienveillance, avoir la capacité de prendre soin de ces personnes au quotidien et les accompagner pour leur fréquentation scolaire, leur participation à des activités socioprofessionnelles ou à leur travail.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent compte actuellement 362 places en RTF pour des usagers avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique.

24 heures sur 24

« C’est une implication de 24 heures sur 24, mais nous sommes bien épaulés par les gens du CISSS, et nos résidents nous rendent bien plus qu’on leur donne. C’est très enrichissant de vivre avec ces personnes qui nous en apprennent sur le sens de la vie », commente Kevin Sirois, qui héberge sept personnes vivant avec un handicap entre 25 et 85 ans avec son conjoint à Rimouski.

Mme Gadoury souligne qu’une rétribution est évidemment offerte et qu’elle varie selon la situation de chacun des résidents. « Oui, c’est prenant, mais il est possible d’avoir des employés ou des gardiens pour prendre des moments de répit et des congés. L’accompagnement d’un intervenant pivot est assuré par le CISSS pour chaque usager qui réside en RTF, de même qu’un suivi par une équipe de liaison en hébergement pour soutenir la ressource dans son offre de service. Les personnes intéressées doivent passer à travers un processus d’évaluation de quelques semaines. »

Surtout des enfants dans Rimouski-Neigette

Dans les MRC de Rimouski-Neigette, de Témiscouata, de Kamouraska et Les Basques, les besoins sont surtout pour des enfants, tandis qu’à Rivière-du-Loup, les manques sont pour une clientèle adulte.

Les personnes intéressées à soumettre leur candidature ou souhaitant obtenir plus d’informations peuvent le faire par courriel à service.residentiel.dpdi-tsa-dp.cisssbsl@ssss.gouv.qc.ca ou par téléphone au 418 862-9560, poste 4300.

Photo : Caroline Gadoury (Photo : Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
Faire la différence dans la vie d’un enfant en devenant famille d’accueil
Une initiative pour souligner le travail des familles d’accueil

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.