Accueil > Actualités > 21 nouveaux cas de la COVID-19 ce dimanche au Bas-Saint-Laurent

21 nouveaux cas de la COVID-19 ce dimanche au Bas-Saint-Laurent

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent rapporte 21 nouveaux cas positifs à la COVID-19 en ce dimanche, dans quatre des huit MRC de la région.

Parmi les nouveaux cas du jour, trois proviennent de la MRC de Rimouski-Neigette, deux de la Matapédia, 14 à Rivière-du-Loup et 3 au Kamouraska.

Le Bas-Saint-Laurent compte maintenant 159 cas depuis le début de la pandémie et seulement 76 personnes rétablies. En tenant compte des deux décès survenus il y a plusieurs semaines, il y a donc 81 cas actifs de la maladie présentement sur le territoire. Heureusement, le CISSS ne rapporte aucune hospitalisation en lien avec le coronavirus dans la région.

Au tour du restaurant Le Shaker de Rimouski d’être ciblé

Dans la foulée de l’éclosion de COVID-19 qui sévit actuellement au Bas-Saint-Laurent, le directeur régional de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, lance un appel à la vigilance pour toutes les personnes ayant fréquenté le restaurant Le Shaker de Rimouski entre le 1er et le 12 septembre inclusivement.

Le Dr Sylvain Leduc demande à ces personnes d’observer attentivement l’apparition de symptômes de la COVID-19 : fièvre, toux, difficultés respiratoires et perte de l’odorat, et ce, au cours des 14 jours suivant leur visite au Shaker de Rimouski. Il leur est également demandé de s’isoler et de passer un test de dépistage si elles pensent avoir été exposées au virus.

Primordial de respecter les consignes

 « Il est primordial de respecter les consignes sanitaires et de s’isoler afin de mettre un frein à la progression du virus dans notre communauté. En l’espace d’à peine une semaine, le nombre de cas du Bas-Saint-Laurent a plus que doublé et ce n’est pas sans conséquence pour les personnes vulnérables, les parents, les enfants et les entreprises de la région. Le virus est présent, il est temps de se responsabiliser et d’agir pour le bien collectif », déclare le Dr Sylvain Leduc.

Ouverture d’une clinique mobile de dépistage au Cégep de Rimouski

Afin d’assurer un accès rapide au test de dépistage de la COVID-19, une clinique de dépistage mobile sera ouverte ce dimanche 13 septembre de 13 h à 21 h au PEPS du Cégep de Rimouski. Il est demandé aux personnes de se stationner dans le stationnement du Cégep et de se rendre à pied la porte principale du PEPS. Il est également demandé aux personnes de respecter la distanciation sociale de 2 m, de suivre les indications des agents sur place et d’avoir en main leur carte d’assurance maladie ou leur carte d’hôpital.

Respecter les consignes d’isolement

Rappelons que les personnes ayant reçu des consignes d’isolement de la santé publique doivent les respecter. Par ailleurs, toutes les personnes qui pensent avoir été exposées au virus ou en contact avec des personnes exposées au virus et qui sont en attente d’un résultat de dépistage doivent aussi se placer en isolement.

Rappelons enfin que les règles à suivre pour limiter la propagation du virus se résument ainsi : rester à domicile si vous ressentez des symptômes, garder une distanciation physique de deux (2) mètres, porter un couvre-visage dans les lieux publics, se laver régulièrement les mains et limiter ses contacts.

Les personnes qui vivent du stress, de l’anxiété ou de la détresse peuvent composer le 811, option 2 pour obtenir un soutien psychosocial.

Tour d’horizon des Basques

La première fin de semaine du Rendez-vous des Grandes Gueules prend fin ce dimanche 13 septembre avec une randonnée contée à la rivière avec Paul Bradley, un show caché et le spectacle Les Gitans de fond de rang avec Alexis Roy.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.